Augure

Une paire de ciseaux, un pistolet à colle, un cutter : c'est tout ce qu'il faut, ou presque, à Laurence Vallières, pour imaginer son bestiaire monumental et nous entraîner dans une épopée irrésistiblement satirique. À ces simples outils s'ajoutent, de fait, une créativité débordante, une technique rigoureuse, un humour subtil ... et une incroyable force de travail ! D'abord formée à la sculpture et à la céramique au Québec, où elle est née, Laurence Vallières se passionne rapidement pour le volume, s'inspire de l'art urbain au fil d'expériences aux États-Unis et en Russie, et se tourne vers le carton en 2012. Matériau insolite, le carton est également pratique à utiliser, récupérable partout, et recyclable : pour l'artiste c'est un coup de cœur, et un ingénieux moyen de créer en grand et en trois dimensions. Transformant cette simple matière d'emballage en véritables œuvres d'art, Laurence Vallières investit dès lors les galeries et les rues du monde entier ; elle s'inspire de maîtres littéraires de l'anthropomorphisme – de Art Spiegelman à Georges Orwell – et imagine des mises en scènes complètes, véritables tableaux en volume, pour raconter notre époque. Toujours avec humilité, cette inclassable créatrice pose ainsi un regard malicieux sur les situations politiques, environnementales et sociales des pays qu'elle traverse, éveillant chez ses publics une large palette d'émotions. Et pour cause : en empruntant à l'imaginaire collectif les éléments visuels d'une symbolique moderne, Laurence Vallières pointe avec finesse les travers et les dérives de nos sociétés, de nos modes de vie...
Avec Augure, elle signe une exposition en forme de présage ; son bestiaire, spécialement créé pour l'événement, se pare de symboles monétaires et d'attributs typiques de la consommation de masse, pour mettre en lumière une biodiversité affectée par l'absurdité des systèmes économiques qui régissent le monde. Mais s'il nous met en garde, toujours avec esprit et dérision, l'atypique gang en carton recyclé témoigne aussi de la maîtrise technique de sa créatrice, qui parvient à retranscrire, avec une incroyable précision, les attitudes, la prestance et les formes animales. Entre pertinence du message et prouesse technique, l'art de Laurence Vallières repense ainsi les contours de l'art urbain, et invente, tout en volumes, une fable visuelle contemporaine, où s'entremêlent poésie ludique et satire percutante.

previous project
no next project