MUSES

Alber l’artiste street art bordelais aux multiples visages. Issu du graffiti, il a su construire son identité artistique autour de ses portraits fictifs mêlés à sa parfaite maîtrise de camaïeu de couleur. Une combinaison à l’esthétique désirable et impactante.

Connue pour son goût du risque, il est donc fortement possible de croiser le regard d’un de ses célèbres personnages au détour d’une rue, sur la façade d’un immeuble ou bien sur un parking... Restez attentifs !

Ici avec l’exposition “MUSES” Alber met les femmes à l’honneur. N’y voyez pas la un clé d’oeil sociétale mais plutôt une envie d’harmonisation entre les toiles. Il aime le regard féminin et choisi les yeux comme point de départ pour la création de cette multitude de muses virtuelles. Réalisées à l’instinct en s’appuyant sur des attitudes du quotidien, elles ne sont pourtant pas reconnaissables. Une volonté d’anonymat assumée dans une société qui prône la personnification.

En s’immisçant sur les murs du loft du 34, Alber ne perd pas de vue l’envie de s’imposer et provoquer son public. Il s’amuse donc à penser que ses visages vous regardent et imagine leurs secondes vies après son atelier. C’est une recherche perpétuelle de l’esthétique avant même l’idée.
Il ne cherche pas non plus à s’approprier un message mais plutôt à en créer un nouveau à travers des attitudes, des sup- ports et des couleurs qui ne cessent de se renouveler.

Alber nous montre ses “MUSES” peintes à la bombe. Elles sont irréelles, anonymes et colorées prêtes à vous enivrer de leur regard et ce dès le 17 octobre au coeur du loft du 34.

previous project
no next project